Nous sommes fiers d’annoncer que nous venons de publier les deux premiers numéros d’une série de policy briefs sur des sujets au cœur de l’Ocean University Initiative.

Le premier numéro explique le rôle de l’objectif de développement durable 14 sur l’océan, tandis que le second traite des questions relatives aux aires marines  protégées (AMP).

Suivi de l’Objectif de Développement Durable 14 sur l’océan

Co-rédigé par Anne-France Didier, Conseillère politiques territoriales et Pilote ODD 14 au Ministère français de la transition écologique et solidaire, et Kumi Kitamori, Chef de la Division Croissance verte et relations mondiales à la Direction Environnement de l’OCDE, ce premier numéro a été dirigé par Laura Recuero Virto, notre  coordinatrice Recherche.

Ce policy brief explique le rôle de l’Objectif de Développement Durable 14 sur l’océan et met l’accent sur les principales initiatives de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à travers un bref entretien avec Vladimir Ryabinin, Secrétaire Exécutif de la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) de l’UNESCO. Ce document expose la pertinence des indicateurs pour le suivi de l’agenda de l’ODD 14, illustre les progrès dans ce domaine au niveau mondial, en France et en Afrique du Sud, passe en revue certains défis de coordination et met en lumière les futurs domaines de recherche.

Une version française est également sortie aujourd’hui.

Policy Brief, numéro 1

Date de publication : Novembre 2018

ISSN : 2647-2201

Citation suggérée :
Recuero Virto, L., Didier, A-F., Kitamori, K., 2018. Suivi de l’Objectif de Développement Durable 14 sur
l’océan. OCEAN University Initiative Policy Brief, Numéro 1. Univ Brest, France.

Questions sur les Aires Marines Protégées (AMP)

Ce deuxième numéro a été co-écrit par Modou Thiaw, Coordinateur du Laboratoire d’Ecologie Halieutique en Afrique de l’Ouest (LEH-AO) (ISRA/CRODT et Universités UCAD, UGB, UASZ) du Centre de recherche Océanographique Dakar-Thiaroye (ISRA/CRODT) et Laura Recuero Virto, notre coordinatrice Recherche.

Le problème des AMP n’est pas le manque de connaissances sur le milieu marin, mais la gestion des personnes, c’est-à-dire la gestion des différents usages dans ces zones. Il est donc beaucoup plus facile d’identifier les AMP que de les gérer efficacement, non seulement dans les eaux sous juridiction nationale, mais encore plus dans les zones situées au-delà. Un autre problème est le manque de comités scientifiques collégiaux et transparents pour assurer une bonne gouvernance scientifique des AMP.

La version française est déjà en cours d’élaboration et devrait sortir très prochainement.

Policy Brief, numéro 2

Date de publication : Novembre 2018

ISSN : 2647-2201

Citation suggérée :
Recuero Virto, L., Thiaw, M., 2018. Questions sur les Aires Marines Protégées (AMP). OCEAN University
Initiative Policy Brief, Numéro 2. Univ Brest, France.

See this page in: English